FAC2019-2020.jpg

L'histoire du club

Lorsqu'en 1979 Roger Bambuck (alors secrétaire d'État à la jeunesse et aux sports) vint inaugurer l'Office municipal de sports (ancêtre de l'OIS, Office Intercommunale des Sports), il s'étonna que la ville de Figeac ne possède pas de club d'athlétisme. Certes, il y avait le Spiridon club du Lot qui allait devenir les Libres foulées du Lot, puis les Libres foulées de Figeac, avec comme président Christian Conrad qui créa les « Côtes de la châtaigneraie » (course à pieds mythique à Figeac), mais c'était plutôt un club de coureurs hors-stade et sur route.

Le Figeac Athlétisme Club (FAC) ne fût créé que dix ans plus tard, en 1989, et parrainé par...Roger Bambuck.

Le premier président Jean-Luc Delèris, lui-même coureur hors-stade, resta au sommet de 1989 jusqu'en 2004, quand il passa le relais à Véronique Jacquet qui créa l'école d'athlétisme puis à son tour passa le témoin à Franck Porier pour la saison 2008/2009. De 2010 à 2018 Nicolas Boyer le succéda et aujourd’hui, Stéphane Hay est l’actuel président.

Quelques dates qui ont fait évoluer et pérennisé le club d’athlétisme de Figeac :

 

1992 : Le sauteur en longueur, Emmanuel Bangué licencié au club d'athlétisme local. Quelques années plus tard il participe aux championnats du monde d'athlétisme à Séville. Qui ne se souvient pas à Figeac, de cette fameuse compétition de saut en longueur des Jeux Olympiques d'Atlanta, où un enfant du pays a longtemps mené le concours, devant le roi Carl Lewis, avant d'échouer au pied du podium.

 

2002 : C'est au hasard d'une rencontre en 2002 que Jean François Prigent est devenu l'entraîneur du Figeac Athlétisme Club. Ancien athlète de haut niveau, c'est en cadet qu'il explose et intègre l'équipe de France Espoir de javelot et devient champion de France FFA d'octathlon et Ufolep à la hauteur et au javelot. En junior, spécialisé dans le décathlon, il atteint pratiquement les 7 000 points, devient vice-champion de France et intègre le groupe France des décathloniens. Plusieurs fois sélectionné, il sera présélectionné pour les JO 1972 de Munich, mais il ne pourra réaliser les minima, fixés à 7200 points.

 

2005 : Une cage de lancers est installée à la plaine des jeux de Londieu, ainsi que de véritables infrastructures liées à l'athlétisme.

 

2013 : 80 mètres de long, dont 60 délimités par quatre couloirs permet de s’adonner au saut en longueur et hauteur et au lancer de javelot, la nouvelle piste d’athlétisme au revêtement synthétique de la plaine des jeux Jean Baduel de Londieu, a été inaugurée.

 

La forme juridique du Figeac Athlétisme Club :

Le Figeac Athlétisme Club est une association loi 1901 à but non lucratif, car c'est la loi du 1er juillet 1901 qui définit les règles régissant ce statut juridique. L'association est définie comme un groupement de deux personnes ou plus dans le but de mettre en œuvre un projet non lucratif, c'est-à-dire sans volonté de réaliser des profits personnels. Le FAC possède l’agrément ministériel du ministère des sports qui permet à une association existante de prétendre à un agrément dispensé par une autorité administrative qui lui donne une légitimité pour agir.

FFA.png
LAO.png

© 2020 by Figeac Athlétisme Club

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.